Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2012

TEN-JIN-CHI ou une approche caligraphique du budo

PdG P Krieger.jpg« Quelques belles paroles d’Orient pour mieux pratiquer »


Si l’Aikidô voit généralement dans le concept Ten – Jin – Chi (le cile, l’humain, la terre), l’homme reliant la terre au ciel, Pascal Krieger propose pour ce livre une interprétation plus libre de ce concept dans le sens de la « progression » mais en inversant l’ordre : CHI, le stade des bases. JIN : le stade des émotions. TEN : le stade spirituel.
Les quarante-cinq concepts exposés (l’étiquette, la distance, l’esprit inamovible, garder un esprit de débutant…) sont illustrés de calligraphies de l’auteur dans les trois styles d’écriture, Kaisho, Gyôsho et Sôsho.

On peut commander ce livre (35 E port compris) en lui écrivant directement : pkpascalkrieger@gmail.com


Pascal Krieger, pratiquant Suisse depuis plus de vingt-cinq ans de jodo, iaïdo et judo, fondateur de la FEI est Menkyo Kaiden de la tradition Shintô Musô de Jôdô et Jun-Shian de Shodô.

02/12/2011

"HARA-KIRI : MORT D'UN SAMOURAI" AU CINEMA LE 30 NOVEMBRE

hara-kiri-mort-d-un-samourai-22375-1644187882.jpgTout ce que l'on croyait savoir du réalisateur Takashi Miike est ici remis en question. Hara-kiri ne ressemble en rien à la caricature que l'on a pu faire des oeuvres de ce cinéaste japonais prolifique, auteur d'une cinquantaine de films oscillant du polar noir au film de yakuza hyperviolent, de la satire au réalisme magique, du fantastique ivre d'effets au loufoque provocant. Miike est survendu comme un transgresseur de tabous déjanté. 

Rien de tel dans Hara-kiri, qui se rapproche plutôt de sa veine contemplative, voire poétique (bird people in China en 1998, Visitor Q en 2001), et qui contredit sa (fausse) réputation d'auteur misogyne. Au départ, il y a un roman de Yasuhiko Takiguchi, dont le cinéaste Masaki Kobayashi (l'auteur de Kwaidan en 1965, Rébellion en 1967) réalisa en 1962 une superbe adaptation. Il fallait oser signer un remake de ce classique du cinéma japonais : Miike a relevé ce défi, et plus qu'agréablement surpris le Festival de Cannes.

la critique complète sur : http://www.lemonde.fr/cinema/article/2011/11/29/hara-kiri...

La fiche du film : http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=22375

25/11/2011

LE JAPON: DES SAMOURAIS A FUKUSHIMA

 

51gQYgshYNL._SS500_.jpgOuvrage collectif rédigés par des spécialistes du Japon, les 25 articles de ce livre  abordent l’histoire du japon sous des angles particuliers comme les relations commerciales de  la période Edo; parfois inattendus comme « le manga, enfant de la bombe atomique » ou parfois dérangeant comme les massacres de Nankin .

 

Sans avoir besoin de lire une volumineuse et détaillée histoire du japon, ce livre permet de mieux appréhender les contextes historiques et les principaux faits qui ont façonnés l’esprit « nippon » d’hier et d’aujourd’hui. Et en particulier cette solidarité devant les catastrophes récentes.


Merci à Marcel M du Kimono1 de m'avoir conseillé ce livre.

 

18/11/2011

EXPOSITION D'ARMURES AU MUSEE DU QUAIS BRANLY A PARIS

Image1.jpgPour la première fois en Europe, le musée du quai Branly à paris présente l'exceptionnelle collection d'armures de samouraïs réunie par Ann et Gabriel Barbier- Mueller.

Cette exposition vise à faire découvrir au public – à travers un ensemble d'objets, d'armures complètes, de casques et de caparaçons équestres utilisés tant pour les batailles que pour les cérémonies et parades – l'univers du Japon ancien et la place qu'y occupa durant près de neuf siècles le guerrier samouraï.

À travers 140 objets exceptionnels – armures complètes, casques, armes, caparaçons de chevaux – l'exposition présente l’évolution de l’omote dogu (apparence extérieure et équipement du guerrier) du 12e siècle au 19e siècle.

Exposition du 8 novembre 2011 au 29 janvier 2012

Pour plus de détail : http://www.quaibranly.fr


"BEGIN JAPANOLOGY" SUR NHK WORLD

Japanology.PNGDepuis 2008, la NHK WORLD propose une émission thématique quasiment hebdomadaire sur le Japon.

Présenté dans un anglais suffisament "oxfordien" pour être compréhensible, cette émission d'environs 30 minutes propose à chaque fois un thème unique.

De la découpe du poisson aux tremblements de terre, de la construction des maisons traditionnelles au w-c électroniques, du kendo à la fabrication des baguettes ou de la cuisson des nouilles au chado, c'est une plongée multi directionnelle dans la culture et la vie quotidienne que nous propose cette émission.

Au bout de trois ans de diffusion, c'est ainsi plus d'une centaine de thématiques différentes qui ont été abordées. Et même si l'on n'est pas un fan de la langue de Shakespeare, la beauté des images des reportages qui constituent l'essenteil de l'émission vaut le détour.

Le site de la NHK WORLD : http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/tv/japanology/inde...

Le site Asian Drama propose aussi ces émissions pour les adeptes du peer to peer : http://www.d-addicts.com

 Bon voyage audiovisuel dans la culture quotidienne du Japon.

11/11/2011

CE N'EST PAS UN HASARD

ce n'est pas un hassard.jpg

Chronique tenue du 10 mars au 30 avril 2011 par Ryoko Sekiguchi, écrivain japonaise habitant à Paris et écrivant en français.

 

Commencée à Paris et terminée à Tokyo, cette chronique nous présente la vison japonaise de la catastrophe de Fukushima mais aussi le rapport des japonais avec les catastrophes, le nucléaire, Hiroshima, le sens du devoir  et le sens de la solidarité au sein de cette société qui a appris à vivre sur une terre depuis toujours soumise aux séismes et autre typhons.

 

C'est aussi une réflexion sur la superposition des images, la mémoire des villes, le hasard, la temporalité de la description et les noms propres qui surgissent, fantomatiques, lors d'une catastrophe.