Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2014

LA PRATIQUE SELON BERNARD GIRAUDEAU

353_46988547216_9282_n.jpgQue sait-on de la grâce ?

C’est un désir, une tentation, une courbe élégante de l’âme.

C’est indéfinissable.

Un artiste (un pratiquant ndlr) la cherche toute sa vie. Il ne sait pas ce que c’est mais il la devine, il la sent.

 

C’est peut-être ça la grâce, quelque chose d’inexplicable et d’émouvant, un secret à la lisière de la folie, de l’impalpable.

C’est pratiquer au bord de l’abîme sur un accord parfait.

Elle vous frôle parfois, furtive, et vous échappe souvent. Elle est capricieuse et injuste. C’est un bijou si précieux, si rare, qu’il faut parfois une vie pour ne le porter qu’un instant.

(B Giraudeau)

Les commentaires sont fermés.