Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2012

L'AME DU KYUDO DE H HIRATA

 

51nwzUy202L._SL500_.jpgL'auteur nous plonge dans le Japon après la célèbre bataille de Sékigahara qui mit un terme à la lutte entre Toyotomi et Tokugawa. Le pays entre alors dans une période de paix. Mais voilà qu'un samouraï désirant tester sa dextérité établit un record invraisemblable dans un temple de Kyoto, record qui conduira les fiefs dans une querelle de démonstration de force jusqu'à la folie : le Toshiya.

Ce record est en fait le passage d'une quantité de flèches sur une distance précise avec de nombreuses contraintes d'espace et surtout de temps. Car si au départ il ne s'agissait que de quelques flèches sur vingt-quatre heures, leur nombre atteindra bien vite plusieurs milliers. Afin de satisfaire leur désir de puissance et celui de leurs seigneurs des centaines d'hommes vont se prêter à ce jeu, se préparant pendant des mois, des années, pour au final bien souvent y perdre la vie.


Le cœur de l’intrigue est Kanza, un jeune paysan japonais, qui voit son père mourir sous ses yeux, touché par une flèche perdue. Les jeunes archers, qui s’entraînent non loin de là, semblent faire peu de cas de ce tragique accident. Fou de douleur, après s'être vengé, le jeune homme se met néanmoins au service de son seigneur pour devenir le meilleur des archers.

 
Cet imposant volume allie témoignage historique et aventure humaine. Il analyse toutes les arcanes du tir à l’arc japonais et, plus profondément, les principes mêmes de ce qu’est la maîtrise d’un art martial.


 Ce livre est à la fois un hymne à la volonté de l'homme d'aller toujours plus loin, sans jamais savoir s'arrêter mais surtout, il montre au fil des pages comment cette compétition « sportive » va dégénérer et illustre bien la bêtise humaine dans toute sa splendeur.

 

Les commentaires sont fermés.